Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Villages - Kong Nork

Publié le par anthropohumanisticienne critique

Kong Nork se situe à une quarantaine de kilomètres au nord de Balung. Le pick-up quitte rapidement la route asphaltée pour une piste dammée, direction Veunsay. Il faut près d'une heure pour atteindre Veunsay, où il s'agit alors d'attendre le "bateau" pour traverser la rivière (Tonlé San). Le village se situe non loin du débarcadère. 

Le "bateau" : des planches sur des pirogues

Le "bateau" : des planches sur des pirogues

Et son chauffeur

Et son chauffeur

Il n'y a pas de marché, ni de magasn à Kong Nork. Les habitants doivent se rendre au marché du Veunsay, où ils vendent également une partie de leur récolte et de leurs animaux, ou dans l'une des épiceries le long de la route. Parfois, des marchands ambulants passent en mobylette et vendent des biscuits, boissons et autres en-cas. 

Les habitants possèdent pour la plupart des animaux (cochons, poulets, vaches), un potager proche de la maison, et une ferme située un peu plus loin. 

Marché de Veunsay

Marché de Veunsay

Transport de cochon destiné à être vendu

Transport de cochon destiné à être vendu

Potager

Potager

Une famille nous reçoit pour un entretien. Le couple vient de manger, de retour du marché. Le feu ayant servi à la cuisson fume encore. 

Dans la maison (rez-de-chaussée) et autour, on trouve comme ustensiles de cuisine : bouilloire (pour faire bouillir l’eau du puits avant de la boire), casseroles en métal (2), de taille moyenne et petite), boites en plastique, machette, grande marmite noircie par les flammes. Une autre marmite chauffe sur un feu, directement sur les pierres. Aussi non, un support en métal permet de mettre les casseroles sur le feu. Sur une table en dehors de la maison, des hottes retournées, une grande écuelle en alu, un seau avec manche. Entre les poutres de la maison,  des plats tressés.  Pour boire, la famille dispose d’un seau qui ferme, en plastique, de couleur rouge, avec un gobelet sur le couvercle. 

Il arrive, en saison sèche, que les puits s'assèchent. Les gens vont alors à la rivière  (Tonlé San) pour chercher de l’eau. Mais ils n’aiment pas trop, car l’eau de la rivière est polluée (les gens jettent des animaux morts dedans). Ils ne vont pas chercher de l’eau dans le puits d’un voisin. 

Foyer

Foyer

Mère et son enfant

Mère et son enfant

Commenter cet article