Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux alentours de Balung - Les cascades

Publié le par anthropohumanisticienne critique

Autour de Banlung, trois cascades sont accessibles toute l'année, l'une ayant moins d'eau à mesure que la saison sèche avance. Autour des cascades, de la jungle. Mais cette jungle s'arrête bien vite pour laisser place à des plantations d'hévéa, d'anarcadiers (noix de cajou), et de poivre (il y en a peu). Mais contrairement à ce que j'ai écrit, pas (ou très peu) de café. Des compagnies étrangères (vietnamiennes, chinoises,...) possèdent ces plantations, et participent à la déforestation de la région. La forêt du Ratanakri disparait peu à peu. Si les champs cultivés par les populations indigènes sont laissés en friche au bout de quatre an afin que la forêt y repousse, les plantations défrichent des hectares de forêt sans aucune perspecitve de repousse de cette forêt. 

 

Paysage du Ratanakiri : des hectares défrichés, et replantés d'hévéas

Paysage du Ratanakiri : des hectares défrichés, et replantés d'hévéas

Kachang (Kinchaan) est la cascade la plus accessible. Il est possible de s'y baigner en aval, dans la cuvette, et en amont de la cascade, où les eaux sont plus calmes. Un pont de singe donne accès à la cuvette. Des familles cambodgiennes se baignent, se prennent en photo et se lavent en haut de la cascade. Les femmes se baignent géénralement toutes habillées, pudeur oblige. 

Les chutes

Les chutes

Séance lavage et photo en haut de la cascade

Séance lavage et photo en haut de la cascade

Katieng se situe un peu plus loin, le long d'une piste de terre rouge. Poussière en été, boue en hiver : mieux vaut avoir un 4x4 pour y passer (à moins d'accepter d'avaler de la poussière et de se mettre de la boue sur les pieds si on roule en mobylette). 

Plus éloignée, la chute est aussi moins fréquentée. Elle est aussi plus impressionante. Des escaliers donnent accès à la cuvette, et il est possible de se baigner. 

L'entrée de chaque cascade est de 2000 riels pour les étrangers. 

Katieng

Katieng

Vue d'ensemble de la cascade

Vue d'ensemble de la cascade

Derrière la cascade

Derrière la cascade

Offrande dans la grotte près de bordant Katieng. En offrande : des bananes, de l'argent, et des cigarettes

Offrande dans la grotte près de bordant Katieng. En offrande : des bananes, de l'argent, et des cigarettes

Localisation des cascades : en bas à gauche

Localisation des cascades : en bas à gauche

Au retour, passage par une pagode, le Wat Thmay. L'aspect est assez négligé (pas mal de déchets) et les couleurs pour le moins flashy (bleu, jaune, rouge). Une allée bordée de petits drapeaux mène à la pagode (qui était malheureusement fermée).

Des moines y sont en apprentissage. Outre la pagode, il y a une salle commune (où se prennent les repas), et une salle de classe. Autour de l'ensemble, la jungle et les plantations. 

Un cimetière et des plateaux à offrande entourent la pagode. 

Sur un arbre, surprise : des nids de fourmis rouges, faits de feuilles assemblées. Les moines sont friends des fourmis, qui constituent un excellent casse-croute. 

Pagode

Pagode

Autour de la pagode

Autour de la pagode

Nid de fourmis rouges dans un arbre

Nid de fourmis rouges dans un arbre

Non loin de ce temple, sur la route de Banlung, le quartier musulman, reconnaissable à sa mosquée et ses femmes voilées. Au Cambodge, les musulmans sont appelés "Cham" (prononcer tcham), du nom de leur ethnie.  

Commenter cet article